Passer au contenu principal
Animateur : Dr Gavril Herzc
Le 11 décembre 2019, 15 h (HNE)

Résumé

Un diagnostic de maladie rénale chronique (MRC) ou d'insuffisance rénale (maladie rénale terminale) surprend et bouleverse la plupart des personnes touchées à cause de l’absence de symptômes jusqu'à un stade assez avancé de la maladie. Le choc initial est souvent suivi d'un sentiment de deuil envers sa bonne santé antérieure, d'une impression de perte de contrôle et d'isolement de la famille et des proches qui ne peuvent comprendre l’ampleur de ce qu’on ressent. La dépression et l'anxiété sont très fréquentes chez les personnes atteintes d’une MRC –– jusqu’à près de 50 % des personnes insuffisantes rénales sont en dépression à un moment donné, selon certaines études. Avec ce webinaire, nous voulons rappeler aux gens que ce qu'ils ressentent n'a rien d’exceptionnel, qu’ils ne sont pas les seuls à être bouleversés par un tel diagnostic et qu'il existe des ressources pour les aider à s'adapter, à vivre avec une MRC et à faire face à ses défis. Le Dr Gavril Hercz présentera ce webinaire. Néphrologue et membre de la Société canadienne de psychanalyse, Dr Hercz est un spécialiste de l'impact psychosocial des maladies chroniques.

Animateurs et animatrices

Dre Dr Gavril Hercz

Webinar-Dec-Dr-Gavril-Hercz(1)-(1).jpg
Dr Gavril Hercz, néphrologue à l'Hôpital de la rivière Humber et professeur agrégé de médecine à l'Université de Toronto, a terminé sa formation psychanalytique au Toronto Institute of Psychoanalysis. Membre de la Société canadienne de psychanalyse, son principal domaine d'intérêt est l'impact psychosocial des maladies physiques sur les patients, les familles et les cliniciens.

Ida Aspro

Ida-Aspro-(2).jpg

Patiente Je m'appelle Ida Aspro. Je suis née avec la maladie polykystique des reins et j’ai su, en janvier 2012, que je souffrais d’une insuffisance rénale terminale. J'ai été sous dialyse chez moi et dans un centre de dialyse pendant près de six ans et demi. Au printemps de 2018, alors que j'étais sous les soins de mes médecins, on m'a appris qu’il pourrait y avoir une bonne compatibilité entre moi et le rein d’un donneur vivant anonyme. Après une batterie de tests, le 13 juin 2018, j'ai reçu le rein de ce donneur. Maintenant, je mène de nouveau une vie à peu près normale. Je suis très, très reconnaissant envers Dieu, mon donneur vivant anonyme et les médecins et les infirmières qui se sont occupés de ma transplantation de m’avoir donné ce nouveau départ.


Regarder ce webinaire sur Youtube (sous-titres français à venir)
 

La Fondation canadienne du rein tient à remercier ses commanditaires d’avoir offert des subventions d’éducation sans restriction pour rendre ce webinaire possible.
Annotation-2020-01-10-132324.jpg