Passer au contenu principal

D’importantes avancées dans le domaine de la santé rénale grâce à la recherche

Notre Fondation a accordé plus de 120 millions de dollars en subventions de recherche depuis 1964. Depuis, d'innombrables percées, grandes et petites, dans le domaine rénal ont contribué à améliorer les traitements et la qualité de vie des personnes atteintes d'insuffisance rénale chronique.

Voici quelques exemples des progrès accomplis grâce à la recherche scientifique.

  • Début des années 1960
    • Les centres de dialyse sont rares et seule une infime minorité de patients ont accès à des traitements assurant le maintien de leurs fonctions vitales.
    • Les traitements de dialyse prennent de huit à dix heures par jour, un jour sur deux.
    • La première greffe rénale couronnée de succès au Canada s’effectue entre deux personnes qui ne sont pas des jumeaux identiques à l'Hôpital Royal Victoria à Montréal, au Québec.
    • Le typage tissulaire ainsi que des immunosuppresseurs sont utilisés pour la première fois pour une transplantation rénale
  • Années 1970
    • Une entreprise pharmaceutique suisse découvre la cyclosporine – une substance qui, extraite d’un champignon, combat le rejet du greffon –, ce qui rend possible des transplantations sans donneurs idéaux.
    • La dialyse à domicile devient plus accessible.
  • Années 1980
    • Les traitements de dialyse durent maintenant quatre heures et ont lieu trois fois par semaine.
  • Années 1990
    • La transplantation est considérée comme faisant partie de la médecine courante.
    • Première hémodialyse nocturne à domicile au Canada.
    • Première néphrectomie par laparoscopie chez un donneur vivant : le rein est prélevé à l’aide d’un instrument qui, muni de fibres optiques, est inséré à travers la paroi abdominale; donc nul besoin d’une chirurgie abdominale ouverte.
    • Tenue du colloque Horizons 2000+, point de départ d’une volonté de créer un programme de formation transdisciplinaire et translationnel national visant à améliorer les capacités de recherche dans le domaine rénal au Canada.
  • Années 2000
    • Un concours spécial axé sur les dons d’organes est organisé à l’intention des chercheurs. Il en résulte les National Guidelines to Address Gaps in the Organ Donation Process, basées sur les recherches du Dr Sam Shemie.
    • Le « Halifax Protocol » – la combinaison fructueuse de deux médicaments antirejet qui réduit de manière spectaculaire les rejets des organes transplantés – attire l’attention de la communauté internationale.
    • Lancement du Programme national de formation scientifique et d'encadrement des chercheurs spécialisés dans le domaine rénal (KRESCENT), créé pour préparer la prochaine génération de chercheurs dans le domaine rénal.
  • Années 2010 et suivantes
    • Le rein d’un donneur est maintenu en santé à l’extérieur du corps à l’aide d’un appareil de perfusion ex vivo, puis est transplanté avec succès chez un receveur – une première en Amérique du Nord.
    • La recherche continue à faire progresser la mise au point d'un « appareil de dialyse portatif ».
    • Les travaux dans le domaine de la technologie d'impression 3D et la recherche sur les cellules souches sont très prometteurs.
 
Certaines des initiatives de recherche les plus importantes dans le domaine rénal se déroulent au Canada; grâce à leurs résultats, la communauté internationale continue d’approfondir sa compréhension de la fonction rénale et de l'insuffisance rénale.