Passer au contenu principal

Sylvie Charbonneau, présidente nationaleSylvie Charbonneau
Présidente nationale

La maladie rénale est passée d'un problème dont Sylvie était peu consciente à un problème de première importance dans sa vie en 2010, lorsque son fils Benoît, âgé de 27 ans, a dit pour la première fois à ses parents que ses reins étaient défaillants. Bientôt, il allait avoir besoin de traitements de dialyse ou d'une greffe pour survivre. Immédiatement, Sylvie et son mari André ont commencé les tests nécessaires pour déterminer leur compatibilité en tant que donneurs potentiels de reins vivants. Remarquablement, les deux étaient compatibles, mais la fonction rénale de Sylvie était légèrement supérieure.

La procédure de transplantation a eu lieu le 6 décembre 2012. Elle a été un succès et Sylvie a sauvé son fils.

Ce qui a suivi fut une période de rétablissement et d'apprentissage. C'est à cette époque que Sylvie a fait la connaissance de La Fondation du rein. « J'ai commencé modestement, en aidant à organiser des événements et en offrant du travail bénévole à la Division du Québec, se souvient-elle. Mais au fur et à mesure que mon implication s'est accrue et que j'ai rejoint le conseil d'administration de la division - et que j'en suis devenue la présidente - j'ai commencé à voir et à apprécier la grande portée de ce que fait La Fondation du rein".

Au fil des ans, son engagement envers la Fondation s'est approfondi, elle a rejoint le Conseil d'administration national en 2015, pour finalement occuper le poste de vice-présidente et maintenant, celui de présidente.